Nous utilisons des cookies sur notre site internet. Ok

10 astuces pour vivre avec la phobie sociale

Astuces pour vivre avec la phobie sociale

La phobie sociale connue aussi en tant qu’anxiété sociale est un trouble anxieux qui peut causer des peurs extrêmes et une forte agitation quand une personne est dans une situation « sociale ». Bien souvent, la personne verra qu’elle a spécialement peur d’être observée, jugée ou critiquée. Quelqu’un souffrant de phobie sociale va s’en faire énormément sur le fait de faire des erreurs, ou aura peur d’être humilié devant d’autres personnes. Dans la majeure partie des cas, la peur peut grandir de manière si sérieuse que ceux qui souffrent de phobie sociale vont éviter toutes relations sociales. S’ils doivent participer, ils vont anticiper et devenir anxieux pendant des jours ou des semaines à l’avance.

Les personnes qui souffrent de phobie sociale vont ressentir de la détresse devant des situations telles que :

  • Quand elles deviennent le centre d’attention
  • Quand elles doivent rencontrer des personnes importantes ou les « autorités »
  • Quand elles sont face à de nouvelles personnes
  • Quand elles doivent faire de petits discours
  • Quand elles se font taquiner ou elles sont critiquées
  • Quand elles sont en groupe, ou dans une situation sociale.

Les astuces pour vivre avec la phobie sociale

1. Être au courant et comprendre le problème

Parlez aux autres personnes qui souffrent de phobie sociale, peut-être le faire en ligne sur des forums et lisez-en le plus possible sur le sujet. Comprendre que vous avez un problème est la première étape afin de vous aider vous-même. Les psychologues suggèrent qu’il est préférable de travailler pour améliorer la situation plutôt que d’ignorer votre anxiété ou « essayer de vivre avec ». Reconnaître que l’anxiété est une sensation naturelle engendrée par votre corps quand il se sent en danger, mais il y a des limites.

2. Améliorer votre habileté sociale

C’est facile à dire, mais la peur de l’embarras en public peut être apaisée si vous être plus confiant en vos propres capacités sociales. Cela peut dire que vous allez devoir travailler sur le sujet avec un thérapeute, se lancer dans une thérapie cognitive et comportementale, ou au minimum faire quelques efforts pour améliorer votre propre assurance (comme prendre des leçons pour parler en public). Vous pouvez aussi essayer d’améliorer votre exposition à des situations sociales pendant une certaine période, mais souvenez-vous, vous devez vouloir améliorer les schémas de vos comportements et participer de manière volontaire ou cela ne fonctionnera pas.

3. Essayez la thérapie cognitive et comportementale

La thérapie cognitive et comportementale est réellement utile pour les personnes qui souffrent de phobie sociale. Contrairement à d’autres formes de psychothérapie, cela ne va pas se concentrer sur le passé, mais seulement sur les sensations ressenties et ce que vous pensez dans le présent. Cela vous permettra de reconnaître vos problèmes et symptômes dans le présent afin de vous permettre de travailler sur cela en utilisant des petites stratégies, techniques et méthodes qui vont aider votre anxiété et la manière dont vous pensez et ressentez.

4. Coupez court à ce dialogue intérieur négatif.

Nous avons tous cette voix intérieure qui jaillit en un dialogue continu. Bien souvent, nous avons besoin de cette dernière. Les personnes qui vont souffrir de phobie sociale cependant, elles trouveront que cette voix n’a rien de bon à dire, toujours des choses négatives. Si votre voix intérieure est toujours en train de se plaindre, misérable et sans joie, bottez-lui les fesses ! Dites-lui : « non » ! Changez votre pensée à chaque fois que vous en êtes conscient. Vous n’avez pas spécialement besoin d’être positif, juste plus réaliste !

5. Reconnaissez qu’une partie de ce que vous pensez est faux

Les personnes souffrant d’anxiété sociale vont souvent souffrir de fausses croyances et être sûres que les autres pensent de manière négative sur eux et cela sans qu’il y ait une preuve concrète. Souvenez-vous, ce n’est pas parce que vous pensez quelque chose que cela est vrai.

6. Sevrez-vous de « tout ou rien »

Évitez de penser ce qui amène à ce genre de pensées : « j’étais mauvais dans ça, je ne vaux rien du tout et ne sais rien faire. »Soyez plus flexible. Essayez de pratiquer dans le fait de penser ainsi : « je n’ai pas excellé dans cette situation, mais je peux être brillant dans d’autres. »

7. Éviter de tenter de lire les pensées

Chaque personne souffrant de phobie sociale va systématiquement penser qu’elle est capable de lire les pensées et de savoir ce que les autres pensent d’elle. Cela est tout simplement faux et pour être honnête, vous êtes certainement très mauvais à faire cela. N’essayez pas de lire les pensées et de trouver des sens cachés à ce que les personnes disent ou font. Vous ne faites que des suppositions et n’avez pas de preuve. Si vous voulez réellement savoir ce qu’une personne pense, demandez-lui directement. Si vous ne voulez pas savoir, laissez tomber !

8. Respirez

Vous seriez surpris de voir comment le fait de respirer peut aider une personne qui souffre de phobie sociale. Si vous commencez à vous sentir hors de contrôle et paniquez, prenez un moment pour vous asseoir ou vous mettre debout bien droit, puis baissez vos épaules et respirez doucement et profondément. Concentrez-vous sur votre respiration.

9. Concentrez-vous sur les autres

La phobie sociale vous rend étroit d’esprit, effort protecteur envers vous-même. Si vous allez quelque part avec l’intention de mettre une autre personne à l’aise, par défaut, vous allez vous mettre vous-même dans une position plus responsable et plus confortable ce qui va apaiser votre phobie sociale.

10. Concentrez-vous sur autre chose

Si toutes les autres choses ne fonctionnent pas, et que vous sentez que vous êtes dans une attaque d’anxiété, alors concentrez-vous sur quelque chose de neutre. Cela peut être le tapis, les rideaux, ou n’importe quel objet tel qu’un vase ou un stylo. Concentrez-vous réellement sur cet objet et faites disparaître toutes les autres pensées. Respirez profondément. Ressentez, regardez, touchez. Interrompez votre chaîne de pensées avec une chose totalement banale et insipide.

Partager

Autres articles


Lâcher prise

Apprendre à lâcher prise et laisser aller les douleurs du passé.

Chaque personne va avoir son lot de blessures, car aucun adulte ou adolescent n’est en vie aujourd’hui sans avoir eu une certaine quantité de douleurs émotionnelles. Cela fait souffrir, on ne peut pas le nier.

Lire l’article entier

libido

Est-ce que votre libido est trop faible ?

Aussi bien les femmes que les hommes peuvent souffrir d’une baisse de libido. Certaines personnes trouvent qu’il est trop difficile d’en parler avec leurs partenaires.

Lire l’article entier

Myrtilles

Manger des myrtilles contre l’hypertension !

De nos jours, on recherche bien souvent des moyens très compliqués pour pouvoir lutter contre des soucis de santé. Parfois, c’est la nature qui va tout simplement nous offrir des moyens sains et faciles d’accès afin de nous remettre d’aplomb.

Lire l’article entier

32 astuces pour être plus sûr de soi

32 astuces pour être plus sûr de soi

Être sûr de soi dans un juste milieu peux vous aider dans votre vie. Venez en apprendre plus et découvrir 32 astuces pour être plus sûr de vous !

Lire l’article entier

goede-voornemens

Une nouvelle année, un nouveau « moi »

Pourquoi ne pas se forcer à faire un changement dans votre vie ? Voici nos astuces sur les moyens de tenir vos résolutions de la nouvelle année !

Lire l’article entier

burnout

Le burnout, oui ! Mais qu’en est-il exactement ?

Très peu de gens connaissent exactement les caractéristiques du burnout qui est pourtant courant.
Intégrité professionnelle, courage, dévouement, fatigue sont des mots que l’on retrouve souvent.

Lire l’article entier

cancer

Les habitudes de consommation pour cause du cancer ?

On entend bien souvent parler du cancer sans pour autant en connaître les causes, les éléments déclenchants et les facteurs aggravants de ce problème. La recherche ne cesse de faire des progrès et de lancer des études afin de pouvoir trouver des solutions...

Lire l’article entier

Importance sommeil

L’importance du sommeil durant notre éveil

Le 13 mars, c’est la journée internationale du sommeil afin de pouvoir nous rappeler l’importance que ce dernier a dans nos vies. En effet, il ne faut pas négliger le sommeil qui a une importance cruciale dans beaucoup d’aspects de notre vie afin de pouvoir avoir une bonne santé aussi bien mentale que physique.

Lire l’article entier

maladies mentales

Une trop mauvaise prise en charge des maladies mentales !

Même s’il existe encore beaucoup de personnes qui ne connaissent pas vraiment ce qu’est la maladie mentale, on commence malgré tout à voir une évolution positive bien que timide sur la reconnaissance et l’acceptation de la maladie mentale...

Lire l’article entier

allergie

Au plus fort de l'alerte au pollen, que faire contre l'allergie ?

Le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) est un organisme qui a été créé en 1996 afin de continuer les travaux qui avaient été commencés par l’instigation de l’institut Pasteur de Paris...

Lire l’article entier

Des conseils gratuits pour votre souci

Vous avez des doutes sur les fleurs de Bach qui vous conviennent ? Contactez Tom afin d'être conseillé gratuitement.

tom vermeersch
Tom Vermeersch

Oui, je veux des conseils gratuits

Non merci, je trouverai moi-même