Conseil Fleurs de Bach

Que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école

Que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

Êtes-vous dans une situation où votre enfant à des crises et cela juste à la mention du mot « école » ? Est-ce que votre enfant se retrouve avec une maladie mystérieuse juste avant de devoir aller à l’école ? Craignez-vous le début de la nouvelle année ? Si cela s’applique à votre situation alors vous avez un enfant qui pourrait aller vers la déscolarisation.

Le refus scolaire n’est pas la même chose que l’absentéisme. L’enfant qui fait de l’absentéisme va choisir en pleine volonté d’être désobéissant et de décevoir, il va se préparer le matin de la même manière qu’il partirait pour l’école, mais il ne va jamais atteindre ce but. Les enfants qui vont exprimer de l’anxiété à propos de l’école à travers des maladies, des pleurs, de s’attacher à vous... ont généralement un bon comportement et se plient aux règles. En cas d’absentéisme, un parent ne sera peut-être même pas au courant de l’endroit où est son enfant, mais en cas de refus de l’école, les parents savent exactement où ils sont. Très souvent, un enfant qui va refuser d’aller à l’école a des soucis d’anxiété.

Pourquoi votre enfant refuse-t-il d’aller à l’école ?

Votre enfant pourrait avoir des soucis à l’école avec de la solitude ou du harcèlement, mais il peut tout aussi bien trouver la tâche trop dure. Cela est plus spécialement vrai au début de l’année scolaire quand le travail devient progressivement plus difficile. Obéir aux règles, apprendre de nouvelles choses, faire de nouvelles expériences, tout cela prend beaucoup d’énergie. Si votre enfant a juste eu de longues vacances où il a pu faire son passe-temps favori, alors il va trouver bien évidemment l’école difficile !

En plus de cela, il n’est plus dans ce climat de sécurité d’être à la maison avec ses parents et leurs frères et sœurs et il est soudainement dehors dans le grand monde avec des personnes qui sont nouvelles pour eux. Cela peut être effrayant et faire que votre enfant se sent vulnérable. Il pourrait même se faire du souci par rapport au fait qu’il pourrait vous arriver quelque chose ou à leur animal de compagnie, frères et sœurs alors qu’ils sont partis à l’école.

Ce que vous pouvez faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

Vérifier toute possibilité de maladie réelle. Si votre enfant se plaint de symptômes physiques, prenez-le au sérieux et amenez-le chez le médecin. Ne partez pas de principe qu’il n’y a rien de problématique et que votre enfant imagine, simule.

Ayez une règle claire dans votre foyer à propos de ce qui est une maladie qui permet à l’enfant de rester à la maison et ne pas aller à l’école ; fièvre, grippe…, mais pas un coup de froid, un mal de tête ou des douleurs à l’estomac. S’ils sont réellement malades, l’école va rapidement vous contacter pour que vous repreniez votre enfant.

Soyez sûr que votre enfant a assez de sommeil. Les enfants entre 6 et 12 ans ont besoin de 9 heures de sommeil la nuit. Votre enfant devrait aller au lit sans gadget ni électronique quand vous lui dites et non quand il choisit.

Communiquez. Parlez à votre enfant pour savoir ce qui le dérange et essayez de trouver l’origine de tous soucis. Vous devez préparer un plan qui inclue le retour à l’école et vous devez être clair sur le fait que c’est ce qui va arriver, mais en même temps soyez très attentif à ce que dit votre enfant. Souvenez-vous que votre enfant n’est pas toujours capable de mettre des mots sur ce qui ne va pas, mais vous devez le soutenir de votre mieux.

Cherchez des preuves de ce que ce problème est exactement. Cela est très important si votre enfant ne communique pas clairement avec vous sur ses soucis.

Pas de sermon ! Cela n’aide pas d’avoir de longues disputes. Il est possible que votre enfant ait juste besoin d’une grande attention et si les sermons deviennent fréquents, le refus de l’école va grandir.

Parlez aux professeurs. Bien souvent, les professeurs sont les mieux placés pour savoir ce qui se passe avec votre enfant à l’école. Vous allez aussi avoir besoin d’alerter l’école sur le fait qu’il y a un souci et que vous vous faites du souci en tant que parents et que vous voulez résoudre cette situation.

Aussi, il ne faut pas être trop autoritaire. Ne supposez pas directement que le professeur ou l’école est la cause. Il y a énormément de cas de harcèlement scolaire qui ne se voient pas sauf avec un bon travail avec l’enfant. Vous allez montrer le souci à l’école et ils seront reconnaissants.

Rester à la maison n’est pas la solution. Faites savoir à votre enfant que s’il reste à la maison, cela ne sera pas du loisir. S’il est malade, il a besoin de se reposer au lit, sans télévision ni jeux et pas d’attention supplémentaire de votre part. Être à la maison en dehors des vacances ne devrait pas être attirant pour votre enfant.

Si l’anxiété est tellement forte que votre enfant doit rester éloigné de l’école ; créez un environnement d’apprentissage. Il aura besoin de s’asseoir à un bureau et travailler. S’il n’est pas malade, votre enfant ne devrait pas être autorisé à dormir. Si vous travaillez, essayez d’enrôler un ami qui ne travaille pas ou en retraite, un voisin, ou proche pour vous aider avec cette situation.

Soyez calme, offrez soutien en étant ferme.

Créé par Tom Vermeersch ()

Tom Vermeersch

Tom Vermeersch est psychologue certifié et expert en fleurs de Bach avec plus de 30 ans d'expérience.

Autres articles

3 problèmes dus au retour à l’école

Bientôt, l’année scolaire va redémarrer ! Ou cela a peut-être déjà commencé dans votre région. Pour les enfants comme pour les parents, ceux-ci ne se passent pas toujours en douceur.

La dépression n'est-elle pas juste un mot pompeux pour désigner le fait de se sentir un peu démoralisé ?

Les problèmes de santé mentale que sont la dépression et l'anxiété touchent environ une personne sur six à un moment ou à un autre de sa vie. Bien qu'il s'agisse d'un problème très courant, beaucoup de personnes attendent des mois, voire des années, avant de demander de l'aide.

Êtes-vous trop exigeant envers les autres ? Découvrez-le !

La majorité des personnes sont très déçues lorsque les autres ne répondent pas à leurs attentes. Mais quand on attend toujours trop, ce n'est pas sain, ni pour soi ni pour les autres. Si vous vous sentez souvent déçu par vos proches ou même par des inconnus, se pourrait-il que vous ayez des idées irréalistes sur la façon dont les gens devraient agir ?

6 astuces pour tenir bon avec l’exercice physique

Vous avez vous aussi pris la bonne intention de commencer les exercices physiques il y a quelques mois ? Mais comment cela se passe-t-il maintenant ?

Comment donner du piquant à votre vie

Avez-vous l'impression de faire toujours la même chose sans avancer ? Il est commun de se sentir coincé dans une ornière, de faire du sur-place et de se contenter de suivre le mouvement.

Lâcher prise : un guide pour les survivants

Faire face à la perte d'un membre de la famille ou d'un ami proche est probablement l'un des défis les plus difficiles que la vie nous lance. Lorsque nous perdons un partenaire, un parent, un frère ou une sœur, nous sommes susceptibles de vivre un deuil intense.

Top 5 des raisons absurdes d'avoir des doutes sur soi

Il arrive souvent à tout le monde de douter de soi. Nous nous préoccupons des décisions à prendre et nous nous demandons si nous pouvons faire face aux défis futurs que la vie nous réserve. Et parfois, nous avons l'impression de ne pas être assez bons.

« Conseil Fleurs De Bach » devient « Mariepure »

Après 25 années dans le monde des fleurs de Bach, nous nous sommes demandés, est-ce le moment pour notre propre et nouveau nom ? Non seulement nous avons grandi, mais vous aussi en parallèle avec la confiance que vous avez en nous. C’est pour cela que nous voulions nous connecter à ce nouveau nom. Il s’agit de Mariepure.

Vous vous 'Musturbez' trop ?

Souffrez-vous d'un trouble connu sous le nom de " musturbation " ? Ce terme a été initialement employé dans les années 1950 par le psychothérapeute Albert Ellis pour décrire la façon dont une voix intérieure négative domine notre esprit et nous martèle avec des mots tels que "doit", " faudrait" et " devrait".

Signes infimes que votre enfant est malheureux

Selon les chiffres de l'Organisation Mondiale de la Santé, plus de 260 millions de personnes dans le monde sont atteintes de dépression. Et les adultes ne sont pas les seuls à être diagnostiqués avec cette maladie. Les enfants peuvent souffrir de dépression dès l'âge de trois ou quatre ans.

Que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

Que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?
que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école

Que faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

Êtes-vous dans une situation où votre enfant à des crises et cela juste à la mention du mot « école » ? Est-ce que votre enfant se retrouve avec une maladie mystérieuse juste avant de devoir aller à l’école ? Craignez-vous le début de la nouvelle année ? Si cela s’applique à votre situation alors vous avez un enfant qui pourrait aller vers la déscolarisation.

Le refus scolaire n’est pas la même chose que l’absentéisme. L’enfant qui fait de l’absentéisme va choisir en pleine volonté d’être désobéissant et de décevoir, il va se préparer le matin de la même manière qu’il partirait pour l’école, mais il ne va jamais atteindre ce but. Les enfants qui vont exprimer de l’anxiété à propos de l’école à travers des maladies, des pleurs, de s’attacher à vous... ont généralement un bon comportement et se plient aux règles. En cas d’absentéisme, un parent ne sera peut-être même pas au courant de l’endroit où est son enfant, mais en cas de refus de l’école, les parents savent exactement où ils sont. Très souvent, un enfant qui va refuser d’aller à l’école a des soucis d’anxiété.

Pourquoi votre enfant refuse-t-il d’aller à l’école ?

Votre enfant pourrait avoir des soucis à l’école avec de la solitude ou du harcèlement, mais il peut tout aussi bien trouver la tâche trop dure. Cela est plus spécialement vrai au début de l’année scolaire quand le travail devient progressivement plus difficile. Obéir aux règles, apprendre de nouvelles choses, faire de nouvelles expériences, tout cela prend beaucoup d’énergie. Si votre enfant a juste eu de longues vacances où il a pu faire son passe-temps favori, alors il va trouver bien évidemment l’école difficile !

En plus de cela, il n’est plus dans ce climat de sécurité d’être à la maison avec ses parents et leurs frères et sœurs et il est soudainement dehors dans le grand monde avec des personnes qui sont nouvelles pour eux. Cela peut être effrayant et faire que votre enfant se sent vulnérable. Il pourrait même se faire du souci par rapport au fait qu’il pourrait vous arriver quelque chose ou à leur animal de compagnie, frères et sœurs alors qu’ils sont partis à l’école.

Ce que vous pouvez faire si votre enfant refuse de retourner à l’école ?

Vérifier toute possibilité de maladie réelle. Si votre enfant se plaint de symptômes physiques, prenez-le au sérieux et amenez-le chez le médecin. Ne partez pas de principe qu’il n’y a rien de problématique et que votre enfant imagine, simule.

Ayez une règle claire dans votre foyer à propos de ce qui est une maladie qui permet à l’enfant de rester à la maison et ne pas aller à l’école ; fièvre, grippe…, mais pas un coup de froid, un mal de tête ou des douleurs à l’estomac. S’ils sont réellement malades, l’école va rapidement vous contacter pour que vous repreniez votre enfant.

Soyez sûr que votre enfant a assez de sommeil. Les enfants entre 6 et 12 ans ont besoin de 9 heures de sommeil la nuit. Votre enfant devrait aller au lit sans gadget ni électronique quand vous lui dites et non quand il choisit.

Communiquez. Parlez à votre enfant pour savoir ce qui le dérange et essayez de trouver l’origine de tous soucis. Vous devez préparer un plan qui inclue le retour à l’école et vous devez être clair sur le fait que c’est ce qui va arriver, mais en même temps soyez très attentif à ce que dit votre enfant. Souvenez-vous que votre enfant n’est pas toujours capable de mettre des mots sur ce qui ne va pas, mais vous devez le soutenir de votre mieux.

Cherchez des preuves de ce que ce problème est exactement. Cela est très important si votre enfant ne communique pas clairement avec vous sur ses soucis.

Pas de sermon ! Cela n’aide pas d’avoir de longues disputes. Il est possible que votre enfant ait juste besoin d’une grande attention et si les sermons deviennent fréquents, le refus de l’école va grandir.

Parlez aux professeurs. Bien souvent, les professeurs sont les mieux placés pour savoir ce qui se passe avec votre enfant à l’école. Vous allez aussi avoir besoin d’alerter l’école sur le fait qu’il y a un souci et que vous vous faites du souci en tant que parents et que vous voulez résoudre cette situation.

Aussi, il ne faut pas être trop autoritaire. Ne supposez pas directement que le professeur ou l’école est la cause. Il y a énormément de cas de harcèlement scolaire qui ne se voient pas sauf avec un bon travail avec l’enfant. Vous allez montrer le souci à l’école et ils seront reconnaissants.

Rester à la maison n’est pas la solution. Faites savoir à votre enfant que s’il reste à la maison, cela ne sera pas du loisir. S’il est malade, il a besoin de se reposer au lit, sans télévision ni jeux et pas d’attention supplémentaire de votre part. Être à la maison en dehors des vacances ne devrait pas être attirant pour votre enfant.

Si l’anxiété est tellement forte que votre enfant doit rester éloigné de l’école ; créez un environnement d’apprentissage. Il aura besoin de s’asseoir à un bureau et travailler. S’il n’est pas malade, votre enfant ne devrait pas être autorisé à dormir. Si vous travaillez, essayez d’enrôler un ami qui ne travaille pas ou en retraite, un voisin, ou proche pour vous aider avec cette situation.

Soyez calme, offrez soutien en étant ferme.


Marie Pure

Autres articles


3 problèmes dus au retour à l’école

3 problèmes dus au retour à l’école

Bientôt, l’année scolaire va redémarrer ! Ou cela a peut-être déjà commencé dans votre région. Pour les enfants comme pour les parents, ceux-ci ne se passent pas toujours en douceur.

Lire l’article entier

La dépression n'est-elle pas juste un mot pompeux pour désigner le fait de se sentir un peu démoralisé

La dépression n'est-elle pas juste un mot pompeux pour désigner le fait de se sentir un peu démoralisé ?

Les problèmes de santé mentale que sont la dépression et l'anxiété touchent environ une personne sur six à un moment ou à un autre de sa vie. Bien qu'il s'agisse d'un problème très courant, beaucoup de personnes attendent des mois, voire des années, avant de demander de l'aide.

Lire l’article entier

tes-vous trop exigeant envers les autres  Découvrez-le !

Êtes-vous trop exigeant envers les autres ? Découvrez-le !

La majorité des personnes sont très déçues lorsque les autres ne répondent pas à leurs attentes. Mais quand on attend toujours trop, ce n'est pas sain, ni pour soi ni pour les autres. Si vous vous sentez souvent déçu par vos proches ou même par des inconnus, se pourrait-il que vous ayez des idées irréalistes sur la façon dont les gens devraient agir ?

Lire l’article entier

exercice-physique

6 astuces pour tenir bon avec l’exercice physique

Vous avez vous aussi pris la bonne intention de commencer les exercices physiques il y a quelques mois ? Mais comment cela se passe-t-il maintenant ?

Lire l’article entier

Comment donner du piquant à votre vie

Comment donner du piquant à votre vie

Avez-vous l'impression de faire toujours la même chose sans avancer ? Il est commun de se sentir coincé dans une ornière, de faire du sur-place et de se contenter de suivre le mouvement.

Lire l’article entier

Lâcher prise un guide pour les survivants

Lâcher prise : un guide pour les survivants

Faire face à la perte d'un membre de la famille ou d'un ami proche est probablement l'un des défis les plus difficiles que la vie nous lance. Lorsque nous perdons un partenaire, un parent, un frère ou une sœur, nous sommes susceptibles de vivre un deuil intense.

Lire l’article entier

Top 5 des raisons absurdes d'avoir des doutes sur soi

Top 5 des raisons absurdes d'avoir des doutes sur soi

Il arrive souvent à tout le monde de douter de soi. Nous nous préoccupons des décisions à prendre et nous nous demandons si nous pouvons faire face aux défis futurs que la vie nous réserve. Et parfois, nous avons l'impression de ne pas être assez bons.

Lire l’article entier

« Conseil Fleurs De Bach » devient « Mariepure »

« Conseil Fleurs De Bach » devient « Mariepure »

Après 25 années dans le monde des fleurs de Bach, nous nous sommes demandés, est-ce le moment pour notre propre et nouveau nom ? Non seulement nous avons grandi, mais vous aussi en parallèle avec la confiance que vous avez en nous. C’est pour cela que nous voulions nous connecter à ce nouveau nom. Il s’agit de Mariepure.

Lire l’article entier

Vous vous 'Musturbez' trop

Vous vous 'Musturbez' trop ?

Souffrez-vous d'un trouble connu sous le nom de " musturbation " ? Ce terme a été initialement employé dans les années 1950 par le psychothérapeute Albert Ellis pour décrire la façon dont une voix intérieure négative domine notre esprit et nous martèle avec des mots tels que "doit", " faudrait" et " devrait".

Lire l’article entier

Signes infimes que votre enfant est malheureux

Signes infimes que votre enfant est malheureux

Selon les chiffres de l'Organisation Mondiale de la Santé, plus de 260 millions de personnes dans le monde sont atteintes de dépression. Et les adultes ne sont pas les seuls à être diagnostiqués avec cette maladie. Les enfants peuvent souffrir de dépression dès l'âge de trois ou quatre ans.

Lire l’article entier

Les fleurs de Bach ne sont pas des médicaments, mais des extraits de fleurs sauvages utilisés en soutien pour la santé. Il s'agit d'une solution sans aucun risque pour la santé.

© 2024 Mariepure - Webdesign Publi4u

Des conseils gratuits pour votre souci

Vous avez des doutes sur les fleurs de Bach qui vous conviennent ? Contactez Tom afin d'être conseillé gratuitement.

tom vermeersch
Tom Vermeersch

Oui, je veux des conseils gratuits

Non merci, je trouverai moi-même