Nous utilisons des cookies sur notre site internet. Ok

Une vie amoureuse qui bat de l’aile ?

Une vie amoureuse qui bat de l’aile

Est-il vrai, ou faux, qu’arrivé à un certain âge, lorsqu’on est marié ou qu’on vit avec quelqu’un depuis longtemps que notre vie amoureuse doit décliner ? À en croire ce que l’on peut voir ou lire dans les médias, alors il semblerait qu’un déclin dans la vie amoureuse est quelque chose de presque normal. Les programmes de télévision et les films nous portent à croire que le sexe est un jeu de jeunes, et que nous, les gens plus âgés, nous sommes condamnés à la crise de la quarantaine et à aller nous coucher en pyjama tous les soirs, mais, bien souvent, la réalité est toute autre.

Pourquoi votre vie amoureuse a-t-elle du plomb dans l’aile ?

Des études ont démontré qu’aux États-Unis la plupart des hommes et des femmes de plus de 60 ans sont toujours sexuellement actifs au moins deux à trois fois par mois, soit parfois plus que leurs enfants et petits-enfants !  Il est important de souligner que les répondants considèrent également le sexe comme une partie importante de la vie, et la recherche a mis l’accent sur la qualité des rapports plutôt que sur la quantité.

Cependant, il est vrai que des personnes âgées peuvent être confrontées à des soucis de santé, ce qui peut grandement expliquer pourquoi nous avons moins de rapports en vieillissant. Certains problèmes de santé peuvent rendre les rapports sexuels impossibles, ou engendrer une perte de désir. Cela étant dit, des conflits relationnels peuvent également refroidir des désirs ardents. Cela pourrait être tout à fait naturel —  d’aucuns affirment que les envies sexuelles s’amenuisent à cause de l’évolution naturelle de l’être humain, au début de la quarantaine, lorsque la périménopause commence pour les femmes.

En effet, l’absence de désirs aurait sauvé des femmes de par le passé. Jusqu’à il y a peu, la grossesse était quelque chose de dangereux. Plus une femme était âgée, plus elle risquait des complications. Aujourd’hui, la contraception fait que l’on peut s’adonner à des rapports sexuels sans trop de soucis, mais malheureusement, notre évolution physiologique n’est pas aussi rapide.

De plus, nous vivons aujourd’hui bien plus longtemps qu’avant.

Et bien sûr, il y a d’autres facteurs qui peuvent saper votre passion. Bon nombre de personnes ont des journées de travail interminables, ou ramènent même leur travail (et leur stress) à la maison. Il y a la maternité et l’allaitement. Les familles avec des enfants, les devoirs, le fardeau des fins de journée, lorsque les enfants ont terminé les cours, et toutes ces histoires à la « Espions d’à côté », peuvent engendrer un véritable épuisement. Ensuite, il y a l’accès facile au porno, ce traitement qui peut réduire votre libido à néant sans oublier, tout simplement, l’indifférence.

Votre vie amoureuse n’a pas à connaître ça

Alors que nous mûrissons, nous devenons meilleurs à certaines choses. Nous avons des promotions au travail, car nous étoffons nos compétences et développons une certaine expérience. Nous avons appris à gérer nos finances, nous sommes meilleurs conducteurs, cuisiniers, jardiniers, mais aussi meilleurs en ce qui concerne nos relations. Il est dès lors logique qu’après de nombreuses années de pratiques, nous soyons également plus performants lors de nos rapports sexuels. Nous connaissons mieux nos propres préférences sexuelles, et nous avons étudié ce qui plaît et ne plaît pas à notre partenaire. Nous sommes plus susceptibles de prendre le temps d’explorer notre sexualité et de nous concentrer sur le plaisir de nos partenaires plutôt que sur le nôtre.

À partir de quand est-ce trop peu ?

Des études concernant des mariages de longue durée portent à croire que la fréquence des relations matrimoniales a tendance à diminuer au fil du temps. Les couples récemment mariés sont tout feu, tout flemme, mais après quelques années, il y a une baisse notable de la fréquence. Apparemment, un tiers des personnes de 18 à 59 ans ont des rapports sexuels moins d’une fois par mois (ou pas du tout, car ils n’ont pas de partenaire), alors qu’un autre tiers réussit à avoir des rapports une fois par semaine. Et les autres ? Ils ont peut-être des rapports deux fois par semaine ou un peu plus.

Il est inutile de comparer votre propre situation avec celle des autres, tout ce qui compte, c’est ce qui marche pour vous. En réalité, même si vous n’avez jamais des rapports dans votre couple, et que cela vous va à tous les deux, c’est tout ce qui compte. Les études portent à croire qu’un mariage américain sur six est sans sexe, mais tant que les mariages sont confortables et heureux, qui devrait s’inquiéter ?

Il y a-t-il de la science qui se cache derrière le déclin de votre libido ?

Des recherches portent à croire que des substances chimiques cérébrales importantes entrent en jeu lorsque la libido diminue. Les moments intenses et romantiques de l’amour boostent la dopamine, l’hormone cérébrale qui vous fait vous sentir bien, et cela accroît votre testostérone et la libido. Malheureusement, au fil du temps, cela s’estompe.

Il y a-t-il tout simplement trop de choix ?

De nouvelles études indiquent que le déclin de l’activité sexuelle chez les jeunes pourrait simplement s’expliquer, car ils ont trop de choix. Nos ancêtres n’auraient eu qu’une quantité limitée de partenaires potentiels, et devaient parfois également faire avec un entremetteur. De nos jours, avec les médias sociaux, les applications de rencontres, notre capacité à rencontrer des gens, nous risquons tout simplement d’être inondés de partenaires potentiels et, en fin de compte, parce que nous craignons de faire une erreur, nous ne choisissons personne. Une fois dans une relation, il y en a certains qui éprouvent la peur de passer à côté de quelque chose, et cela nuit à la satisfaction sexuelle qu’ils peuvent éprouver avec leur partenaire à long terme.

Soyez heureux avec ce que vous avez.

Cela ne sert à rien de faire des comparaisons. Des chercheurs de l’Université du Colorado ont interrogé plus de 15 000 personnes sur leur vie sexuelle, et oui, ils ont trouvé un lien entre la fréquence sexuelle et le bonheur. Mais ce n’est pas ce que vous pensez. Le bonheur dont ils ont fait part était tout à fait relatif. En effet, lorsque les gens apprenaient que leurs pairs avaient plus de relations sexuelles qu’eux, alors leur bonheur diminuait.  Le fait est que si les deux partenaires d’une relation sont satisfaits de la qualité et de la quantité, il n’y a pas vraiment de problème.

Vous connaîtrez des périodes de « sécheresse sexuelle », et il est tout à fait normal qu’il y ait des hauts et des bas au cours de votre vie sexuelle. Mettre votre partenaire sous pression pour qu’il augmente le nombre de vos rapports sexuels ne rendra pas votre relation plus heureuse, et peut, en fait, engendrer une diminution du bonheur général. Les couples qui se prennent dans les bras, qui font des câlins, et qui partagent des expériences agréables ont tendance à mieux gérer les conflits.

Mettez du cœur à l’ouvrage ! Les choses peuvent s’améliorer

Il s’avère que bon nombre de couples peuvent entretenir une sorte de relation sexuelle jusqu’à un âge avancé. Les experts médicaux soulignent qu’une vie sexuelle satisfaisante est importante pour la santé et le bien-être, quel que soit l’âge. Les personnes âgées sexuellement actives ont tendance à vivre plus longtemps et en meilleure santé. Le cerveau de l’être humain est optimisé pour l’amour, pas seulement pour la passion, et les relations sexuelles avec quelqu’un que nous aimons seront donc toujours les plus satisfaisantes. Si vous voulez une vie sexuelle dynamique, il est parfaitement possible d’en avoir une, mais il va falloir vous retrousser les manches, et, avant tout, comprendre pourquoi votre vie amoureuse a pu battre de l’aile, puis il faudra prendre des mesures pour stimuler votre libido.

Partager

Autres articles


Lâcher prise

Apprendre à lâcher prise et laisser aller les douleurs du passé.

Chaque personne va avoir son lot de blessures, car aucun adulte ou adolescent n’est en vie aujourd’hui sans avoir eu une certaine quantité de douleurs émotionnelles. Cela fait souffrir, on ne peut pas le nier.

Lire l’article entier

burnout

Le burnout, oui ! Mais qu’en est-il exactement ?

Très peu de gens connaissent exactement les caractéristiques du burnout qui est pourtant courant.
Intégrité professionnelle, courage, dévouement, fatigue sont des mots que l’on retrouve souvent.

Lire l’article entier

Avez-vous déjà envisagé le yoga

Avez-vous déjà envisagé le yoga ? Les avantages de faire du yoga

Avez-vous déjà envisagé le yoga ? Il y a beaucoup d’avantages à faire du yoga. Il s’agit d’une pratique holistique qui vous apportera beaucoup.

Lire l’article entier

Etre heureux

Soyez heureux ! C’est vous qui le choisissez !

Être heureux est une chose à laquelle tout le monde aspire, mais beaucoup de personnes s’y prennent malheureusement très mal et considèrent plus la vie présente comme étant une épreuve qu’il faudra traverser à travers de nombreuses difficultés alors que cela ne sera pas nécessairement le cas.

Lire l’article entier

maladie mentale

La maladie mentale est-elle forcément de la folie ? NON !

Dû à l'absence d'informations de bonne qualité, beaucoup de personnes ont une très mauvaise conception de la maladie mentale.

Lire l’article entier

maladies mentales

Une trop mauvaise prise en charge des maladies mentales !

Même s’il existe encore beaucoup de personnes qui ne connaissent pas vraiment ce qu’est la maladie mentale, on commence malgré tout à voir une évolution positive bien que timide sur la reconnaissance et l’acceptation de la maladie mentale...

Lire l’article entier

3 problèmes dus au retour à l’école

3 problèmes dus au retour à l’école

Bientôt, l’année scolaire va redémarrer ! Ou cela a peut-être déjà commencé dans votre région. Pour les enfants comme pour les parents, ceux-ci ne se passent pas toujours en douceur.

Lire l’article entier

cancer

Les habitudes de consommation pour cause du cancer ?

On entend bien souvent parler du cancer sans pour autant en connaître les causes, les éléments déclenchants et les facteurs aggravants de ce problème. La recherche ne cesse de faire des progrès et de lancer des études afin de pouvoir trouver des solutions...

Lire l’article entier

Inaccessibilité

Productivité VS Inaccessibilité.

Le XXIe siècle est arrivé avec beaucoup de bonnes choses pour pouvoir augmenter notre productivité au travail, mais certaines de ces évolutions peuvent être négatives, car utilisées à outrance.

Lire l’article entier

problemes étudiants

Nos étudiants se retrouvent face à des situations de burnout !

Le burnout, la dépression, le stress ne sont pas l’apanage de l’adulte dans le milieu du travail, mais cela touche aussi les étudiants. Selon une étude qui a été faite par la sécu étudiante et mutuelle, nos étudiants se retrouvent face à des problèmes...

Lire l’article entier

Des conseils gratuits pour votre souci

Vous avez des doutes sur les fleurs de Bach qui vous conviennent ? Contactez Tom afin d'être conseillé gratuitement.

tom vermeersch
Tom Vermeersch

Oui, je veux des conseils gratuits

Non merci, je trouverai moi-même