Nous utilisons des cookies sur notre site internet.Plus d'info

Comment gérer un état de choc psychologique ?

Le choc psychologique a des conséquences pouvant être très négatives et difficiles à gérer par la suite et il est important donc de prendre les choses en main rapidement afin d’éviter une augmentation en cas de choc psychologique des symptômes sur le long terme. Il n’est pas si nécessaire d’avoir un traitement chimique avec des médicaments lourds d’effet négatif secondaire pour pouvoir s’en sortir. L’important est de trouver rapidement une solution et d’ouvrir le dialogue.

Qu’est-ce qu’un choc psychologique ?

Un choc psychologique est la suite d’un événement qui a été vécu comme étant traumatisant par une personne. Il peut s’agir d’un événement physique ou émotionnel qui selon la sensibilité de la personne sera vécu comme un traumatisme. Il est possible qu’une personne tierce vivant le même événement ne ressente pas cela comme un traumatisme. Les causes d’un choc psychologique peuvent inclure des événements tels que :

  • avoir vécu un accident,
  • être victime de violences physiques,
  • être victime d’attouchements ou de viols,
  • être témoin de violence,
  • subir un harcèlement moral,
  • avoir vécu une pauvreté forte…

 Les chocs psychologiques et leurs conséquences sont durs à vivre et arrivent par étapes

En cas de choc psychologique, les symptômes peuvent être difficiles à vivre, mais il y a plusieurs étapes avec des symptômes différents.

Dans un premier temps, juste après l’incident, on peut remarquer qu’il s’agit pour la personne d’un choc psychologique avec les symptômes suivants :

  • La personne a eu une période d’immobilité assez courte où elle n’était pas capable de faire un seul mouvement. Suite à cela, il peut y avoir une réaction de fuite ou d’attaque.
  • Suite à la situation, on remarque un stress aigu amenant de l’angoisse, de l’agitation et parfois une absence d’émotions.

Juste après cette étape, on remarque bien souvent :

  • Un stress aigu bien souvent relié avec des symptômes d’anxiété où la personne revit le traumatisme.
  • Un chaos émotionnel, de la difficulté avec les émotions que l’on n’arrive pas à démêler.
  • Des symptômes d’abattement et de dépression, la personne se sent impuissante, a une perte des repères et du sens de la vie…

Plus tard, en cas de choc psychologique fort, les conséquences peuvent continuer avec des points tels que :

  • De l’hyperexcitation, de grands soucis de sommeil avec les souvenirs récurrents intrusifs amenant des cauchemars.
  • La dissociation entre le corps et l’esprit.
  • Des phobies amenant de l’évitement de certaines situations…

C’est ce que l’on appelle l’état de stress post-traumatique.

Que faire après un choc psychologique ?

En cas de choc psychologique fort, on peut toujours commencer par avoir recours au dialogue afin de dédramatiser et déculpabiliser. Il est important de remettre les choses dans leur contexte. Avant d’avoir recours à des traitements lourds, il convient d’essayer de trouver des solutions naturelles afin d’apaiser les émotions négatives et pour cela on peut s’aider des fleurs de Bach.

Partager

Autres articles


Traiter un choc émotionnel avec l’homéopathie ?

Traiter un choc émotionnel avec l’homéopathie ?

Beaucoup de personnes cherchent une solution pour traiter un choc émotionnel avec l’homéopathie ou une autre solution naturelle, que faire ?

Lire l’article entier

Des conseils gratuits pour votre souci

Vous avez des doutes sur les fleurs de Bach qui vous conviennent ? Contactez Tom afin d'être conseillé gratuitement.

tom vermeersch
Tom Vermeersch

Oui, je veux des conseils gratuits

Non merci, je trouverai moi-même